Imad Saleh
Professeur des Universités, Directeur du laboratoire Paragraphe

breves

Accueil > Recherches / Research > Recherches

Recherches


Thèmes de recherches que j’ai développé au sein du laboratoire Paragraphe depuis 1990


1. Génération automatique de liens et nœuds Dans nos travaux de conception et réalisations, nous nous appuyons sur les notions de structure logique, physique et contenus textuels des documents pour créer un réseau hypertextuel consultable par l’usager.


2. Interfaçage automatique d’hypertexte Avec le développement rapide du Web, nous avons avancé l’idée que la navigation dans les corpus textuels passe par une représentation cartographique de ceux-ci. Nous avons travaillé sur deux axes : 1) étudier la représentation la plus adaptée pour l’usager au point de vue de l’ergonomie et de la cognition. 2) étudier les algorithmes les plus adaptés au passage d’un ensemble de "vecteurs textuels" à leur représentation visuelle.


3. Recherche et filtrage d’information sur le Web Dans le cadre de ces recherches, nous avons proposé deux méthodes originales pour aider l’usager à naviguer sur le Web : - Première approche, la navigation collaborative : elle est basée sur l’expérience cumulée de groupes d’usagers profilés. Cette approche est centrée sur la fouille de données du Web qui sont traitées par le système "HyWebMap", que nous avons conçu. - Seconde approche, la classification automatique des pages HTML : ici, nous prenons en compte les balisages utilisés dans les pages pour construire les profils des pages Web. Cette approche est fondée sur les caractéristiques de pages HTML après débalisage.


4. Usage et attente de l’usager La pertinence d’un service d’information comme le web dépend de ses capacités à identifier les besoins précis de l’usager dans un contexte donné. Nous avons identifié 5 tâches essentielles à l’usager que nous avons développé au cours de nos recherches [HDR Imad Saleh 2001] : 1) L’extraction d’informations, 2) Le traitement de l’information, 3) La "veille", 4) La "suggestion" d’informations, 5) La personnalisation de l’information . Ces fonctionnalités nous servent de modèle à base de couches logiques pour la conception d’HyWebMap. L’originalité d’HyWebMap repose d’une part sur ces cinq fonctionnalités qui s’appellent entre elles, et d’autre part sur la transversalité des usages.


5. Web Sémantique Ce thème de recherche est en réalité un sous thème de recherche d’informations sur le web. Je développe l’idée de faire le pont entre indexation et annotation. Notre système HyWebMap illustre notre contribution au développement de nouvelles générations d’outils destinés au web sémantique ainsi qu’à l’agrégation de pages, à l’organisation et à la veille technologique.


6. Des savoirs en construction cooperative : du cyberespace vers un travail coopératif L’Internet qui est voué originellement à la collaboration de mécanismes techniques opératoires à un Internet collaboratif anthropocentré, fonde l’approche sur laquelle les logiciels HyWebMap et "K-Web Organizer", tentent de révéler. Il s’agit désormais d’appréhender l’information au travers des associations que celles-ci entretiennent avec d’autres, mises en évidence par les visées conceptualisatrices des usagers. Chacun met à la disposition de la communauté dans laquelle il évolue, l’ensemble de ses ressources documentaires, en échange de quoi il peut télécharger depuis les machines des autres membres tous les documents qu’il recherche. Tout usager devient émetteur d’informations dont il n’est pas l’auteur ou pour lesquelles "sa participation créative" se résume parfois à une compilation de sources d’informations externes.


7. Les frontières numériques Cette réflexion sur les Frontières numériques s’est engagée à la suite de la recherche que nous menons avec Hakim Hachour et Nasreddine Bouhaï au sein du laboratoire Paragraphe . Nous nous interrogeons sur l’impact des TIC sur l’hybridation des formes de représentations au-delà des zones de fracture numérique et cognitive, quels rôles jouent les communautés virtuelles dans ces re-socialisations ou alter-socialisations ? Quelle relation existe-t-il entre les frontières numériques et les autres types des frontières ? Comment les distinctions se manifestent-t-elles ? Nous menons des recherches sur l’impact du numérique et d’internet, en particulier sur les frontières classiques ainsi que sur l’ensemble des activités humaines :


• L’inscription transversale du numérique dans les activités humaines demanderait à repenser d’une part le rapport entre l’Etat et les citoyens et l’Etat et ses frontiers géopolitiques d’autre part.


• Les effets du numérique sur les frontières classiques d’un Etat où les Etats se trouvent dans un dilemme complexe entre la liberté absolue et la protection de l’espace virtuel.


• Les effets du numérique sur la vie privée et publique où les données personnelles sont dispersées sur des serveurs du monde entier (Cloud computing ou « données dans les nuages »).